Il parait qu'il y a des castors près de l'Ecoline…

Isabelle nous a dit qu’il y avait des castors tout à côté de l’Ecoline! Voilà qui pique notre curiosité, nous décidons d’en apprendre davantage. 
Nous visionnons un court film sur les castors d’Europe. Nous apprenons à reconnaitre des traces de leur passage, le nom des morceaux de bois découpés par les castors : sablier, flûte…
Nous avons mille et une questions!
Nous partons en exploration pour découvrir les traces de vie des castors. 
“Regardez! Il y a un sablier!”

Nous dessinons ce que nous observons. Nous complèterons nos dessins à l’Ecoline. 

Il y a des flûtes et on voit les traces de dents!

Est-ce qu’avec les jumelles, nous pourrions voir les castors sur l’autre rive? 

Comment savoir si les bouts de bois que nous trouvons sont grignotés par les castors? 

D nous montre deux morceaux de bois. “Celui-là c’est moi qui l’ai cassé, pas le castor! ” Pourtant, il ressemble à une flûte…
Les enfants discutent et se mettent d’accord. Pour savoir si le bout de bois vient du travail des castors, il faut voir la trace des dents et être près de l’eau, résume M. Les cailloux, c’est trop loin, ajoute L.

De retour en classe, nous explorons plus en profondeur le thème des castors. 
Recherche d’informations sur les bébés castors pour N et C. 
Construction d’un habitat de castor à partir de nos observations et de nos lectures.
Explication de l’habitat réalisé par les enfants aux enfants de pré-school en visite.
M, C, L et J imaginent la présence d’une famille entière. Combien sont-ils? 
Où vont-ils? Elles écrivent le nombre de castors et dessinent leur trajet. 
Les dents des castors par E. 
Nous comparons nos dents à celles des castors. Les enfants remarquent que leurs incisives sont bien plus petites que celles des castors, pourquoi? “Normal” dit M, “on ne mord pas du bois” rajoute L. 
Nous avons observé les empreintes des castors dans des livres, E a reproduit les traces dans l’argile. 

M a confectionné des castors en argile.

M a aussi fabriqué leur hutte.

L fabrique un castor.

Atelier dessin, découpage/collage et écriture 

Après la fabrication de la hutte, M a appris à écrire le mot hutte en capitale, script et lié. N qui passait par là me dit: Hutte ça commence par la lettre muette. Et il s’installe pour l’écrire à son tour. 

“Arbre ça commence par A!”
C est devenue La Spécialiste de l’écriture du mot castor, c’est elle et M qui vont aider les copains qui souhaitent écrire ce mot sur leurs travaux. 

Le livre des castors par M.
Combien de temps vivent les castors? Marta a aussi apporté du matériel pour savoir quel animal vit le plus longtemps. 
La discussion s’engage sur nos animaux préférés, l’occasion de déchiffrer le nom des animaux apportés par Marta. 
Les castors ont passionné les enfants et l’aventure continue le 9 mars avec un atelier parents-enfants pour découvrir en famille les traces des castors avec Isabelle!
Ce mois-ci, A est parti vivre au Colorado. Pour préparer son départ A a préparé avec son ami D et Elizabeth un dossier sur toutes les activités intéressantes pour les enfants au Colorado. Il nous les a présentés avant de nous régaler d’un goûter d’au-revoir. Bon voyage A!

En espérant que vous avez passé une belle semaine, petite photo finale en forme de quizz. 
Que représente ce joyeux trio? Réponse au-dessous de la photo. 
“On joue à faire un sandwich!” Moi je suis le pain dit M, moi aussi dit J, et je suis la viande dit L!😜

Responses

Your email address will not be published.