Un Vendredi Nature avec les School, par Angeline

Le vendredi, j’aime proposer à un groupe d’enfant de passer la matinée en immersion dans un endroit de nature pour prendre le temps… 

Le temps d’être tout simplement, et d’explorer, ressentir, regarder, toucher, jouer…

Ce matin, nous partons en balade naturaliste, avec nos sens aiguisés, nos loupes et quelques livres de reconnaissance des plantes et des insectes:

Mais avant cela, je demande aux enfants de me raconter ce qu’ils ont choisi de consigner dans leur “field journal” élaboré avec Elizabeth et Laurence. De cela émergera probablement des questions ou envie de découvertes…

C’est quoi les trucs rouges sur cette feuille?”, “je veux te montrer l’escargot“, “on va en voir plein aujourd’hui“, “oui, et des limaces, parce qu’il pleut“. “et il est où le serpent?“. Non, c’est un orvet.


 Nous observons la feuille avec les “trucs rouges”. Je leur demande ce qu’ils pensent que c’est.

(image trouvée sur internet, similaire à celle dans le field journal)

  • “des oeufs de coccinelles

  • des chenilles

  • des araignées

  • des vers

  • la maladie des arbres

  • des pucerons…”
On trouvera probablement des feuilles de ce type dehors et nous pourrons observer de plus près…

Elle ressemble à cette feuille“, remarque N. en montrant le livres “Sur les  traces des petites bêtes”. Le livre explique que ce sont des galles, un phénomène très intéressant, cf plus loin.

 Au début de la balade, plusieurs enfants observent les coquelicots. M: “Hé! Mais c’est quoi cette couleur (rouge très foncé), regardez! en fait il y a différentes couleurs“.

Plusieurs enfants sont intrigués par ceci et récoltent des coquelicots pour observer les différentes couleurs.

“C’est les graines ici? Elles sont différentes dans ce coquelicot et celui-ci” (qui a été sorti de son bourgeon par les enfants)
D’autres enfants veulent sortir la fleur de son bourgeon. Je leur montre comment le faire délicatement et leur explique comment fabriquer une fée.

Nous décidons de ramener les coquelicots à l’école pour continuer nos observations à l’intérieur durant l’après-midi.
La balade continue…
Arrêt aux bacs d’Incroyables comestibles. Les enfants veulent ramasser de la ciboulette.
On en profite pour observer les bleuets qui sont couvertes de petites bêtes. “C’est quoi? C’est des pucerons”, explique Ma. Alors, sur la feuille de votre field journal, c’est aussi des pucerons? Non, en effet, ça ne ressemble pas”.
Angeline, tu verras, plus loin, il y a des fleurs de sureau”, m’explique  L. Certains enfants se souviennent du sirop que nous avions fait l’année dernière.

J et Ma: “c’est celle-là la plante qui sent la menthe? ” “Oui, le lierre terrestre”
Il faut frotter et ensuite ça sent.

Nous trouvons les fameuses galles sur d’autres feuilles.
 
En les ouvrant, nous découvrons un nid rempli de petits insectes
Observation à la loupe. “Berk, ça sent pas bon“, dit C.
Pendant la pause du snack, sous un saule pleureur pour être abrités de la pluie, nous nous renseignons sur les galles. Un insecte ponds ses œufs sur une feuille. Celle-ci, pour se protéger, construit un tissu cicatriciel qui devient le nid des larves et leur garde-manger, malin!

 Plus loin, les enfants observent de la “bave” sur des herbes. Vous en avez sûrement vue dans les hautes herbes, l’été.  Dans le livre, nous apprenons que ceci est fabriqué par les larves de Cercopes pour se protéger des parasites. Demandez à vos enfants ce que c’est, la prochaine fois que vous en verrez, ils seront fiers de vous expliquer. Vous pouvez délicatement écarter la “bave” avec une tige, et vous pourrez observer un petit insecte assez rigolo.

Photo : Larve de cercope sanguinolent
A la recherche de bave dans les herbes…

Pas de bave, mais d’autres explorations sont possibles dans les herbes: toiles d’araignées couvertes par la “neige des peupliers”

des escargots
un nid de fourmi

Et voici un orme totalement couvert de galles. Nous en prenons une branche pour nos observations en classe.
L’après-midi, nous continuons à nous questionner et à observer ce que nous avons ramené de notre balade.

Regarde, ça c’est un nid de guêpe“, montre M. “Berk, c’est quoi ça ?“, répond L. en montrant un frelon qui transporte un insecte mort
C’est comme ça les oeufs de coccinelle!” (M. montre la différence pour les enfants qui croyaient que les galles étaient des oeufs)

Nous continuons à nous poser des questions sur la couleur des coquelicots et je leur rappelle que nous avions fabriqué de la peinture avec les pétales, l’an passé. Essai d’écraser la feuille sur le papier, “Regarde, c’est rouge, ça fait du jus“, montre J.

Ma montre une feuille sur laquelle il y a des oeufs et des trous. L et M recherchent dans le livre ce que cela peut être. Lo. observe sur une autre feuille des pucerons que nous pouvons prendre le temps d’observer à la loupe.

Voici un petit aperçu de ce que nous avons découvert en une matinée, il y a aurait encore beaucoup à montrer, nous n’avons finalement fait que 200 mètres tellement il y avait de choses passionnantes à observer…


Responses

Your email address will not be published.