Apprentissages des lettres et de l'expression orale

Voici quelques exemples récents qui montrent comment les enfants développent leurs connaissances à la fois dans le langage oral et à l’écrit. Ils sont rendus possibles par le travail de préparation de l’environnement (classe et piazza) qui est riche, invitant et offrant de multiples possibilités à chaque moment de la journée.  

A l’arrivée dans l’écoline: nous proposons périodiquement aux enfants de s’inscrire dès leur arrivée. Cette pratique évolue dans l’année. 


Les enfants ont à leur disposition du matériel pour s’entrainer à écrire mais aussi beaucoup d’opportunités pour raconter des histoires à partir de livres que nous avons lus ensemble. 


Ici la lecture pour doudou. 

La lecture pour les amis: “Le mange doudou” est un de nos livres préférés!

Pendant le snack: 

Le plan de la table: 

Ce matin, nous avons noté sur l’ardoise le nom des enfants en fonction de leurs places pendant le snack du matin. 

La discussion qui s’est engagée autour de cette table: 

“On a tous un A” “Mais S en a 2”

“Tu es le seul avec un G”

“Je suis la seule avec un R”


C’est aussi le moment de présenter devant les amis. Ici I. présente l’utilité d’une boussole. 




Pendant les activités du matin:

T dessine une maison. Je lui propose de vérifier s’il a noté le mot maison sur sa liste de mots. Il vérifie: “police, maman, papa, pompiers…Non il n’y a pas maison…”. Nous l’écrivons ensemble et il l’ajoute sur son dessin. 




Les enfants s’intéressent au ciel depuis la rentrée. Ils se passionnent pour les planètes du système solaire. Nous lisons un livre sur le système solaire pendant l’accueil. Le nom des planètes les captive. “ je voudrais vivre sur Uranus” dit L. Je propose d’écrire le nom de cette planète. M dit “ça commence par U et après c’est R” ensemble ils reconstruisent le mot et nous l’écrivons sur une ardoise. Ensuite nous débattons, “peut-on vivre sur Uranus? “


En parallèle, des livres sur les planètes sont disposés sur une table dans la bulle. Au-dessus, nous avons noté les noms des planètes du système solaire. A et M s’arrêtent devant le tableau et disent: “Nous avons lu toutes les planètes!” Et R vient essayer à son tour. M et S décident de reproduire les dessins des planètes. Comment rendre le dégradé de couleur de Jupiter ? 




Pendant ce temps, G travaille à un grand livre où l’on peut voir des planètes et des mots écrits en phonétique. “ it is a book about the universe, how it started.” 



L’environnement est pensé pour permettre les découvertes en petits groupes. Ici R et T viennent de se rendre compte que l’on peut former des lettres avec les pièces d’un jeu de construction. V vient écouter leurs explications. 




E a commencé un projet d’écriture basé sur les prénoms des enfants de la classe depuis quelques temps. Elle le poursuit aussi à la maison. Elle a remarqué aujourd’hui qu’elle peut écrire le nom d’une amie sans regarder l’étiquette. Nous lui proposons d’observer la prochaine étiquette puis de la retourner pour essayer de l’écrire sans regarder. 

Elle s’encourage : “Think hard, E!” 

Elle écrira avec sa nouvelle technique une dizaine de prénoms. 

Conclusion de l’auteur: “Easy peasy!”
 



Pendant les moments de transition: 
A l’accueil, nous abordons souvent par le jeu de nouveau mots de vocabulaire. Les cartes sont ensuite à la disposition des enfants pour reproduire le jeu entre eux. Ici A fait deviner aux enfants des mots en rapport avec les sports d’hiver. “Ensuite, c’est à moi de faire deviner dit I. ! “



Moment calme: A la fin du moment calme, c’est souvent le temps des dessins.  Ce petit groupe discute et dessine des licornes. Ensemble, ils cherchent à écrire licorne. 


Il y aurait encore bien d’autres exemples autour de la table du studio, dans le laboratoire, dans les espaces de construction où les enfants échangent entre eux et avec nous, enrichissent leur vocabulaire, écrivent et s’entraident.


Responses

Your email address will not be published. Required fields are marked *